Le Kombucha

Le Kombucha est une boisson fermentée, acidulée, d’origine Mongole, elle a traversé les pays en passant par la Chine, la Russie, et depuis une dizaine d’années les États-Unis et le Canada.

C’est une boisson principalement artisanale, rafraichissante avec une pointe d’acidité (pH de 4 à 2.5) préparée à base de thé et d’une culture symbiotique, de bactérie et de levure.

La liqueur se prépare par immersion  d’une souche de levure et de bactérie (souche de Kombucha), à base de thé sucré. Pendant la fermentation, environ 10 jours, des réactions complexes entrainent la production de nutriment dont de l’acide glucuronique, de l’acide gluconique, acide lactique, des vitamines (B1, B2, B6, B12, C, PP…), sels minéraux, acides aminés et une petite quantité d’alcool (entre 0,5 et 0,8°).

Vous pouvez trouver des souches de Kombucha dans des magasins bio.

Il peut se produire une légère effervescence due au gaz carbonique dégagé par la fermentation. Le sucre sert de nutriment à la culture symbiotique qui constitue la souche de Kombucha. Pour 1 litre de boisson préparée, il faudra 70 g de sucre ; après fermentation, il en restera 30 g soit 79 calories par litre.

Les populations russe et chinoise consomment le Kombucha quotidiennement.

On reconnait d’innombrables vertus au Kombucha ; des études réalisées aux Etats-Unis et au Canada l’affirment.

Ses vertus seraient :

  • L’équilibre acido-basique du corps
  • L’amélioration du transit intestinal
  • La reconstitution de la flore intestinale
  • La détoxification et l’épuration cellulaire

 

Il est  fortement déconseillé aux personnes atteintes de maladie du foie de consommer du Kombucha. Si vous avez des soucis de santé, demandez l’information à votre médecin.

 

Vous pouvez créer vous-même du Kombucha à la maison en respectant les conseils d’hygiène :

  • Toujours avoir les mains et des ustensiles /propres
  • Ne pas utiliser de récipients métalliques car l’acidité de la solution obtenue provoquerait un risque de formation d’oxydes ou de sels métalliques.
  • Utiliser un bocal en verre propre
  • Utiliser de l’eau de source

 

Recette

 

  • Infuser 15 g de votre thé préféré, plutôt un thé noir de jardin dans une théière d’un litre pendant 10 à 15 minutes
  • Après infusion, verser le thé filtré accompagné des 70 g de sucre (de canne, rapadura) dans votre bocal en verre.
  • Laisser refroidir à température ambiante
  • Pour votre premier Kombucha ajouter 5 cuillères à soupe de vinaigre blanc ou 8 cuillères à soupe de jus de citron jaune, pour acidifier votre boisson. Le goût de la première liqueur peut paraitre fort en vinaigre ; réaliser une seconde préparation avec 15 % de la première afin de créer un environnement favorable à la souche de Kombucha.
  • Placer la souche de Kombucha (forme de disque gélatineux) dans votre bocal
  • Recouvrir le bocal d’un tissu propre qui laissera la boisson s’aérer et évitera les poussières.
  • Laisser reposer de 8 à 15 jours selon la température extérieure et le type de bocal, la fermentation opérera plus vite dans un bocal large et bas.
  • Goûter une première fois, pour savoir si votre boisson est prête.

 

La boisson sera prête quand une légère odeur proche du cidre s’en dégagera.

Dans le cas d’une odeur désagréable, il est préférable de jeter votre mélange et de recommencer.

 

  • Filtrer en ôtant la ou les souches de Kombucha développées et déguster frais.

Une belle alternative aux thés quotidiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *