Découvrir le Pu er

De la légende de Cheng Nung jusqu’aux 7ème siècles où il est utilisé comme médicament le thé subira peu d’évolution, à partir du 7ème siècle, son statut change radicalement. La puissante dynastie des Tang ouvre la Chine sur le monde par les échanges culturels et commerciaux. A cette époque le thé est consommé bouillie mélangé à des épices, des légumes ou de fleurs puis compressé en galette sculptée.

Poètes, artistes, intellectuels et moines, le codifient pour l’intégrer à la doctrine Taôiste, c’est en même temps à cette époque que Lu Yu publie le Cha jing , honoré par l’empereur Tang Tai Zong.

« Le thé Pu er Sheng cha  pour l’été et le thé Pu er Shu cha pour l’hiver »

Expression Chinoise

 

Grâce aux galettes compressées, facile à transporter et à conserver. Le thé va commencer son long voyage .C’est à cette époque que la Chine des Tang est en pleine expansion. Les galettes provenant principalement du Yunnan, deviennent monnaie d’échange sur les hauts plateaux du Tibet et d’Asie centrale, pour arriver en Europe.

Tous les Pu er proviennent de la province du Yunnan dans une zone géographique bien définie qui subit un procédé de fabrication spécial, et sont assujetti à une appellation réglementé par les autorités Chinoises de thé récolté dans le Yunnan.

Il existe deux types de Pu er, le Pu er cru et le Pu er cuit.

Le Puer cru, n’est pas fermenté et donne une liqueur similaire au thé vert, il se fermente naturellement et lentement jusqu’à obtention des qualités d’aromes d’un Pu er cuit, ce processus nécessite un temps long qui peu durer de 15 à 25 ans.

Le Pu er cuit est post fermenté et donne une infusion de couleur rouge, fabriqué avec un procédé qui consiste à arroser les feuilles à l’aide d’eau sous l’effet de la chaleur, créant de la vapeur et accélérant sa fermentation, donnant à chaque Pu er cuit ses caractéristiques gustatives propres.

La plus grande fascination du thé Pu er, se trouve dans le fait qu’il garde ses arômes et se bonifie à travers le temps, d’où son analogie avec le vin Français. Les Chinois disent que tous les arômes des six familles de thés se retrouvent dans les différents thés Pu er, doux, végétal, subtil, audacieux, robuste, boisé, légumes cuits, fruits mûres….

En général il vaut mieux attendre 5 ans pour déguster un Pu er cru, et au moins un ou deux pour un Pu er cuit. Sa valorisation vient de la qualité du jardin, du bon procédé de fabrication et sa durée de conservation, des collectionneurs de thé Pu er voient le jour à travers le monde et en particulier en France par sa similitude de conservation avec notre boisson nationale : le vin

 

Nous vous avons donnés envie d’en savoir plus ou de commencer une dégustation et une collection ? Retrouver nos différents Pu er cru ou cuit dans notre boutique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *